"CE QUE TU AIMES,LAISSE-LE LIBRE"

Le doyen des Kakapo n’est plus…


14 janvier 2011
Le légendaire Kakapo de la Nouvelle Zélande, Richard Henry, considéré comme le doyen de cette rare espèce et qui a joué un rôle essentiel dans la conservation de ces derniers, a été retrouvé mort.
Le perroquet dont l’âge estimé serait de 80 ans serait, selon toutes vraisemblances, mort de cause naturelle.

Son nom lui avait été attribué en l’honneur de l’un des pionniers du programme de récupération et de conservation des Kakapos sur l’ile de la Résolution dans le Fiordland National Park

Richard Henry le Kakapo a été découvert dans le Fiordland en 1975 alors que l’on croyait cette espèce complètement éteinte.
Quand par la suite un autre petit groupe d’oiseaux a été retrouvés sur l’île Stewart, Richard Henry a joué un rôle vital en offrant sa génétique pour le programme d’élevage, qui compte aujourd’hui 121 oiseaux.

Selon Ron Moorhouse, du programme scientifique de la conservation des Kakapo, le décès de Richard Henry marque la fin d’une époque.
« Richard Henry était un lien vivant avec les premiers jours du programme de sauvetage des Kakapo et à peut être même connu ce temps ou les Kakapos pouvaient vivre en toute quiétude dans le Fiordland alors qu’il n’y avait que peu de prédateurs »

Toujours selon Dr Moorhouse « C’est triste de perdre Richard Henry, mais la chose principale c’est que la population des Kakapo est en croissance et que cette dernière comprend le patrimoine génétique de Richard Henry qui compte à ce jour trois enfants adultes. »

Richard Henry ne s’était pas reproduit depuis 1999, et montrait des signes de l’âge, dont entres autres la cécité d’un œil, il se déplaçait plus lentement et il avait même des… rides. Un échantillon de son ADN a toutes fois été conservé.

Publicités

2 Réponses

  1. 80 ans c’est un age honorable pour un oiseau .. il a laissé sa trace dans ce monde …

    j’avais vue que tu avais répondu pcq j’avais coché pour avoir les réponses suivantes ..
    milles merci .. mais sa prouve qu’il y a des animaux qui sont bpc mieux sans nous
    bisous

    14 janvier 2011 à 17 h 32 min

    • oui c’est triste…moi par exemple,j’ai un perroquet du Sénégal;il est traiter comme un membre a part entiere de ma famille,mais il souffre de picage.sais tu pourquoi? Probablement quand même a cause de nous ,humains,qui ont inventer le « nourrissage a la main » des perroquets.Ce qui fait que l’oiseau s’identifie totalement a l’humain…et développe des troubles comme le picage.Je fais ce que je peux pour qu’il soit heureux.

      15 janvier 2011 à 13 h 20 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s