"CE QUE TU AIMES,LAISSE-LE LIBRE"

Un perroquet au secours d’un autiste


 

Le petit Dylan Hargreaves est un enfant de 4 ans atteint d’autisme. Il vit avec ses parents à Blackburn en Angleterre.
Comme la plupart des autistes, l’enfant était incapable de parler, enfermé dans sa solitude intérieure.

Il y a quelques temps, la famille a acheté un Ara (Ara ararauna), ce superbe perroquet originaire d’Amérique du Sud.
Prénommé Barney, notre Ara est doué de parole.
Quelle n’a pas été la surprise de la mère du jeune Dylan en entendant pour la première fois son fils articuler des mots.

Imitant Barney, Dylan est capable aujourd’hui de dire des mots simples comme Nuit, papa, maman, bonjour, au revoir.

Les spécialistes de l’autisme pensent que bientôt Dylan pourra prononcer des mots de deux syllabes.

Sa mère apprend au perroquet des mots et Dylan essaye de les répéter. Elle pense que l’articulation lente du ara aide Dylan à mieux assimiler les mots.

Leur vie a changé et s’est ensoleillée depuis l’arrivée de Barney. Aujourd’hui, la maman de l’enfant ne se lasse pas d’entendre son fils lui dire chaque fois qu’elle le met au lit :’Nuit, nuit, maman ».

Ara. By dEM1972 Licence

Selon le thérapeute DR Roddham, il n’y a aucun doute que l’enfant imite l’oiseau. Pour une raison inconnue, cet animal a attiré l’attention du petit garçon alors que rien, jusqu’à présent, ne l’avait fait réagir au monde extérieur.

Ara

Ara. By Gregor Rohrig Licence

Cette belle histoire est également un espoir pour d’autres familles. En effet, il est fort probable que des études soient menées afin d’essayer de communiquer avec les jeunes autistes.
Nul doute que les spécialistes n’en resteront pas là et tenteront, avec l’aide de perroquets, de briser ce mur du silence.

Publicités

2 Réponses

  1. Ah ca tu vois je trouve que c’est merveilleux car en principe je trouve que les animaux exotiques devraient rester dans la nature .. mais quand cela devient une aide comme cela alors pourquoi pas .. cet oiseau par exemple a une grande destinée pour un enfant

    22 janvier 2011 à 17 h 57 min

  2. Chantal Tytof

    super ton article; un animal quel qu’il soit, aura plus vite contact avec la personne autiste; je connais des cas de ce genre; mon Boy avait réussi un vrai miracle avec une petite autiste; merci ma douce de souligner le merveilleux que l’animal accomplit pour nous

    23 janvier 2011 à 9 h 38 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s