"CE QUE TU AIMES,LAISSE-LE LIBRE"

L’oiseau du diable

Dans bien des régions du monde,les hommes se sont plus interrogés sur le caractère de cet oiseau mystérieux que sur son intelligence,et de leurs réflexions,il n’est pas ressorti grand chose de positif.Cette créature de la nuit au vol parfaitement silencieux leurs parraissait trop inquiétante avec ces cris plaintifs semblant invoquer un destin lugubre.Dans bien des civilisations,la chouette passait pour le messager du malheur,annonciateurs de tous les maux,des incendies jusqu’a la mort,en passant par le déclanchement des épidémies.On lui attribuait volontiers des facultés démoniaques.En Italie,la rumeur a même couru que son regards pouvait tuer.

au Moyen Age,en Europe,ces animaux étaient considéreés comme des compagnons du diable ou comme l’incarnation de sa grand-mère ou encore comme des alliés des sorcières et des sorciers dans le monde animal.Or,cette image a survécu jusqu’a aujourd’hui sous des formes inoffencives et divertissante.Dans les livres de Harry Potter,roman de l’auteur britannique Joanne K.Rowling,apparaissent diverses chouettes-depuis le Harfand des Neiges,Hedwige,jusqu’a la chouette laponne,Errol,-dans le rôle de compagnons de sorcières et de sorciers,mais également de messagers délivrant le courrier.Les chouettes bénificient donc d’une image eminemment positive aupres de nombreux passionnés de cet apprenti sorcier.En Grande Bretagne essentiellement,certains passionnés s’informent sur les possibilités d’avoir de tels oiseaux comme animal domestique- ce qui n’est pas vraiment une bonne idée au vu de leurs habitudes de chasse nocturne.

Dans des siècles bien plus reculés,les facultés soi-disant magiques des « oiseaux de sorcières » eurent sur eux des concéquences plus désastreuses.En Europe,la superstition a longtemps perduré suivant laquelle une chouette clouée vive sur la porte de la grange pouvait éloigner le feu et le malheur.Un nombre incalculable de chouettes ont ainsi perdu la vie.Toutes les espèces étaient visées,car toutes incarnaient le démon.Ce doit toutefois être la chouette effraie qui a le plus souffert,parcequ’elle aime bien la compagnie des hommes.Avec toutes ces superstitions de sorcieres,on a souvent perdu de vu que ces prédateurs a plumes peuvent au contraire effectivement éloigner le mal d’une ferme- a condition de ne pas être malmenés:en une saison,une seule famille de chouettes effraies peut exterminer jusqu’a 3 000 souris voraces et protéger ainsie tres efficacement la récolte du fermier.Des paysans moins superstitieux savaient à cette époque tout a fait reconnaitre les mérites des ces tueurs de parasites et leurs ménageaient des trous pour qu’ils puissent entrer et s’installer dans les granges et les étables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s